Ce contenu requiert HTML5/CSS3, WebGL, ou Adobe Flash Player Version 9 ou supérieur.

Vivre en ville

L’habitat privé : la Maison au Grand Péristyle.

Désignation
Colombier de matériaux

La situation géographique d’Aregenua, à la transition entre le Massif armoricain et le Bassin parisien, explique l’exceptionnelle variété des matériaux utilisés dans la construction. Dans les édifices publics, l’habitat privé, les voies ou encore les aqueducs, les roches, la terre, ou les matériaux transformés par le feu, tiennent une place bien à eux dans la construction.
Pour la décoration des édifices publics et de leur maison, les élites n’hésitaient pas à faire venir à Aregenua des matériaux provenant d’autres régions de l’Empire romain ainsi que les artisans qui les mettaient en œuvre (mosaïque, opus sectile, pavages).

Les schistes et grés
Les schistes et grés.
Fondations de murs, rues, dallages.
Le Marbre de Vieux
Le Marbre de Vieux .
Dallages, soubassements de colonne.
Les calcaires
Les calcaires.
Moellons pour les murs en calcaires locaux, colonnes sculptées en Pierre de Caen.
L’argile
L’argile.
Tuiles, briques, murs en torchis.
Le bois
Le bois.
Planchers, armatures des murs en torchis, charpente, plafonds, escaliers, caniveaux, tuyaux.
Le verre
Le verre.
Vitres.
La Maison au Grand Péristyle était dotée de panneaux en bois amovibles avec des vitres en verre,
panneaux encastrés dans les colonnes du péristyle à l’arrivée du froid.

Vivre en ville

L’habitat privé : la Maison au Grand Péristyle.

Désignation
Mosaïque
Datation
Époque gallo-romaine
Matériaux et techniques
Pierre, schiste
N° inventaire
2010.0.15
Dimensions
Longueur : 650 cm / Largeur : 220 cm

Fragment d’une mosaïque recouvrant le sol de la salle de réception d’une domus luxueuse et richement décorée appelée « Maison au Grand Péristyle ». Les roches composant cette mosaïque (tesselles en schiste bitumineux d’Autun notamment) attestent de la richesse du propriétaire des lieux : ce dernier avait les moyens de faire venir jusqu’à Aregenua des matériaux et peut-être même des artisans d’origine lointaine. Les vestiges restaurés de cette domus sont visibles et ouverts à la visite.